Assistant(e) social(e), Educateur, Moniteur éducateur


ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL :

La Profession :
Ce professionnel a pour rôle d’accompagner des personnes, des familles ou des groupes pour leur permettre de surmonter leurs difficultés économiques ou culturelles et de s’insérer socialement et professionnellement.
Il les aide à rechercher les causes qui compromettent leur équilibre physique, psychique, social, familial ou économique etmène toute action susceptible d’y remédier.
Il informe sur les droits (prestations sociales, formation, soins médicaux…), oriente (admission en établissement, recherche de formation et d’emploi…), élabore et met en oeuvre des politiques sociales ou participe au développement social des quartiers ou des collectivités.
Les débouchés sont nombreux, dans les services ou établissements publics, semi-publics ou privés, à caractère social oumédico-social, auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes ou de personnes âgées.

EDUCATEUR SPECIALISE :

La Profession :
« Le professionnel du travail social a pour fonction de favoriser le développement de La personnalité et la maturation sociale des jeunes inadaptés, à travers diverses situations, spontanées ou suscitées, vécues dans le milieu naturel ou institutionnel » (A.Thévenet, Les Travailleurs sociaux.Que sais-je ? PUF)
Les populations dont il a la charge sont extrêmement variées : handicapés moteurs,mentaux ou sensoriels, enfants ou adolescents présentant des troubles du comportement, du caractère et de la personnalité ou connaissant des difficultés d’insertion.
L’Educateur spécialisé les aide à acquérir davantage d’autonomie et de confiance en soi, leur permettant de s’exprimer au travers d’activités telles que le théâtre, le sport, la mécanique, l’informatique.
Il travaille essentiellement en équipe pluridisciplinaire avec médecin, psychologue, enseignant, assistant de service social, juge des enfants.
On peut distinguer dans cette profession, les éducateurs spécialisés dans le handicap, qui travaillent dans des institutions très spécifiques et les éducateurs qui interviennent dans les quartiers défavorisés et les banlieues des grandes villes. Plus précisément, ses lieux d’intervention concernent essentiellement cinq secteurs :

  • La déficience intellectuelle : institut médico-éducatif, établissement de service d’aide par le travail, foyer de vie, maison d’accueil spécialisée ;
  • Les handicaps physiques ou sensoriels : centres pour déficients moteurs, ou services de rééducation fonctionnelle ;
  • Les inadaptations sociales : internat éducatif,maison d’enfants, foyers ;
  • La maladie mentale : internats ou hôpitaux de jours ;
  • La formation professionnelle et de réinsertion.

EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS :

La Profession :
Il est le spécialiste de la petite enfance. Sa mission éducative est de contribuer au développement du jeune enfant inscrit dans son milieu familial, social et culturel et de prévenir d’éventuels dysfonctionnements. Il intervient auprès des enfants de zéro à sept ans et dans trois domaines différents : éducation, animation et prévention.
Les éducateurs de jeunes enfants ont des dés débouchés diversifiés. La plupart exercent en crèche (collectives, familiales et parentales), jardins d’enfants ou haltes garderies.
L’Educateur de jeunes enfants peut également intervenir auprès d’enfants malades, dans les hôpitaux, les maisons de cure et de convalescence. Il peut travailler également dans des établissements et des services spécialisés qui accueillent des enfants souffrant de handicaps ou en rencontrant des difficultés sociales : services sociaux de la protection maternelle et infantile, foyers de l’enfance, maisons maternelles, centres d’action médico-sociale précoce, instituts médico-éducatifs, centres médico-psychologiques ou centres de déficients sensoriels.
L’Educateur de jeunes enfants collabore avec d’autres professionnels. Il fait partie d’une équipe pluridisciplinaire où interviennent :directrice de crèches, auxiliaire de puériculture, éducateur spécialisé, psychologue et assistante sociale

MONITEUR-EDUCATEUR :

La Profession :

Spécialiste de l’internat et de la vie quotidienne, le moniteur-éducateur travaille dans des établissements et des services accueillant des enfants, des adolescents et des adultes soit handicapés, soit inadaptés, soit en situation de dépendance. Sa mission consiste à restaurer l’autonomie des personnes dont il a la charge et à favoriser leur réintégration.
Ce professionnel est là pour veiller à l’épanouissement des publics dont il s’occupe. Pour développer leurs capacités d’adaptation, il met en place des projets éducatifs, des activités de soutien scolaire et de loisirs (activités artisanales, expression corporelle ou verbale, ateliers de mécanique ou d’informatique, sorties au cinéma, à la piscine…). Hors du temps de formation scolaire ou professionnelle, il est présent aux moments qui rythment leur journée : repas, lever et coucher.
Avec des adultes en situation de grande dépendants (handicapés physiques ou mentaux), le moniteur-éducateur vise à leur faire accomplir les gestes pratiques du quotidien. Il aide ces personnes à faire leur toilette, à prendre leurs repas et les accompagne dans leurs démarches administratives.
Le moniteur-éducateur intervient en « milieu fermé ». C’est-à-dire au sein d’ un centre de soins, d’ un institut médico-pédagogique ou médico-professionnel, d’un établissement de service d’aide par le travail, d’un centre d’accueil pour personnes âgées ou handicapées, d’un foyer de l’enfance…Mais il peut également exercer en milieu hospitalier ou dans les services d’aide sociale à l’ enfance.
Quel que soit son lieu d’activité, il collabore avec d’autres professionnels (éducateurs, psychologues,médecins, aides médico-psychologiques) pour examiner le cas de chaque personne et décider des actions à mettre en place.
En théorie, il exerce son activité en liaison et sous la responsabilité d’un éducateur spécialisé.

LES CONCOURS SOCIAUX :
Chaque école organise ses propres épreuves de concours. Généralement, la sélection commence par des épreuves écrites d’admissibilité (culture générale et questions d’actualités internationale, nationale et locale ; français ; tests psychotechniques pour certaines écoles…) puis se poursuit par une ou plusieurs épreuve(s) orale(s) d’admission (oral de groupe et individuel).
L’inscription au concours se fait auprès de certains établissements dès le mois de Septembre.
Peuvent se présenter aux épreuves de sélection organisées par les écoles :

  • Les titulaires du Baccalauréat ou d’un titre admis en dispense pour la poursuite des études en Université ;
  • Les titulaires de l’un des diplômes ou certificat permettant l’exercice des professions sanitaires et sociales ;
  • Les candidats ayant subi avec succès l’examen de niveau organisé par l’ARS ;
  • Les titulaires du certificat d’auxiliaire de puériculture ayant exercé trois ans dans l’emploi correspondant (pour le concours d’Educateur de Jeunes Enfants) ;

Remarque :Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation de Moniteur éducateur.

ORGANISATION PEDAGOGIQUE - CONCOURS SOCIAUX:

Les Enseignements :
A partir du mois d’Août, 5 à 6 journées de pré-rentrée sont mises en place pour permettre aux élèves de s’adapter progressivement et méthodiquement à la charge de travail importante indispensable à la réussite de l’année.
Ces travaux sont à aborder avec application, comme faisant partie intégrante de l’année scolaire.

La Pré-rentrée :
Ils commencent début septembre et sont consacrés à l’étude du programme jusqu’à la fin du mois de janvier. Les mois de Février,mars et avril permettent des révisions et à la préparation des épreuves orales. Pour permettre aux étudiants de passer un nombre satisfaisant de concours au plan national, les horaires sont adaptés de février à avril (ou mai en fonction du calendrier des concours). Les cours servent alors à refaire avec les professeurs les divers sujets qui ont été posés dans les différentes villes de concours, en revoyant une nouvelle fois les notions indispensables. Les sections comprennent en moyenne 25 à 30 étudiants.
L’équipe pédagogique du CPES analyse chaque année les sujets de l’ensemble des concours. Nos Conseillers Pédagogiques peuvent ainsi orienter chaque élève vers les concours qui seront les mieux adaptés à ses potentialités personnelles.

Les Stages :
En complément des horaires d’enseignement,de contrôle continu et de concours blancs,une assistance à la recherche de stages est organisée.Une synthèse des expériences permet de valorise les stages en vus des épreuves orales de concours.

  • Un premier stage d’observation (2 à 3 jours) est effectué avant la rentrée scolaire de septembre.
  • Un stage tutoré de 3 semaines en structure sanitaire ou sociale est organisé de fin octobre à mi-novembre.

Un suivi est assuré par l’équipe pédagogique du CPES, avec l’étudiant et avec son responsable dans la structure d’accueil.
Un « rapport de stage » doit être rédigé et donne lieu à une évaluation à l’occasion de la première épreuve de préparation à l’oral (en novembre).

Les Horaires :
Chaque Semaine, les Cours et Contrôles comportent 23 Heures, réparties comme suit :

  • Méthodologie des épreuves de Françaiset techniques d’expression écrite: 4H00
    Dissertation > Discussion.
    Résumé > Contraction de texte.
    Synthèse et Commentaires de texte(s).
  • Sciences Humaines, Psychologiques, Sciences de l’Education, Sociologie: 1h30
  • Actualités et culture générale: 5h00
    Actualité sociale et culturelle >Actualité économique et politique
    Thèmes sanitaires et sociaux
  • Tests psychotechniques (*): 3h00
    Aptitudes numérique et logique >Aptitude Verbale
  • Préparation à l’oral: 4h00
    Techniques d’entretien > Dynamique de groupe
    Conférences et information professionnelle > Oral Blanc (4 Sessions de 4 heures)
  • Concours Blancs et Devoirs surveillés: 5h30
  • Recherche et suivi de stage (4 à 5 Sessions de 2Heures)

Le Contrôle Continu :
Les enseignements sont complétés par des « Concours Blancs » ou Devoirs Surveillés hebdomadaires de 5H30, effectués au CPES, dans les conditions de durée et de difficulté des concours. En outre, les professeurs donnent de nombreux devoirs à effectuer à lamaison, et à corriger à l’école.

 

Coordonnées

CPES Réunion
35, Rue du Four à Chaux
97410 SAINT-PIERRE

8, Avenue Desbassyns
97490 SAINTE-CLOTILDE

0262 35 00 11

contact@cpes.re

CPES est membre du groupe

Horaires

Du lundi au vendredi

De 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h30

S'inscrire à la newsletter

Partenaires